Chaque mois, de septembre à juin, les murs de notre grande salle du rez-de-chaussée deviennent l'espace d'expression d'artistes d'horizons différents.

Insufflées, à l'occasion, autour d'une même thématique, collectives ou œuvres d'un-e seul-e, foisonnantes ou plus dépouillées, les expositions à La Zone varient les plaisirs : peinture, sculpture, dessin, sérigraphie, collage,... multipliant les rencontres avec des artistes de Liège, de Namur, de Huy,... parfois de Bruxelles ou d'Anvers ou encore de Vielsalm, de Paris, de Marseille et même de Slovénie.

Les expos sont accessibles lors des événements publics : concert, slam, tables d'hôtes, lors de permanences en présence de l'artiste ou tout simplement sur rendez-vous en nous contactant.


En avril :

Le mercredi 5 avril à 19h
Vernissage de l'exposition de
Léa Nahon.

Vous êtes nombreux à connaître Léa. Certains la connaissent en tant que pointure du tatouage à l'échelle mondiale, d'autres comme artiste de cabaret, avec ses reprises dirty blues au ukulélé, d'autres encore parce qu'elle leur avait mis des claques il y a presque trois ans lors de l'exposition collective de la Boucherie Moderne, ou simplement parce qu'il arrive qu'elle traîne ses bottes rouges par ici... Mais Léa Nahon, c'est avant tout un trait. Un incroyable trait qui semble vibrer en tous sens mais qui n'a pas son pareil pour donner corps à la chair, à l'ombre et aux regards, avec une incroyable sensualité. De la poésie de voyou. De la tendresse à cran d’arrêt. Du désir de marin ou l'enfance d'un pirate. C'est fort, c'est entier, sans concession et sans limites, c'est parfois trash et pourtant au même instant... c'est tellement délicat. C'est tout simplement superbe.


En mai :

Le mardi 2 mai à 19h
Vernissage de l'expo de
Skash

Skash à La Zone, il est plutôt connu pour être slameur. En quatre ans de pratique, il est devenu un ténor de notre scène, finaliste du Championnat de Belgique, des Prix Paroles Urbaines et représentant notre pays à la Coupe du Monde... Carrément. En 4 ans, on peut dire que le gars à fait son trou. Mais voila... Skash a un secret. Comme un petit secret cochon qu'il garde jalousement et qu'il ne révèle qu'à ses proches... Skash peint. Des toiles aux couleurs explosives, à la fois mystérieuses et vivifiantes, qui ne se donnent jamais complètement et qui, exactement comme dans ses textes, sont presque aussi précises dans la forme que brutes dans le fond... à coup d'acrylique et de Poscas, Skash crée un univers, un drôle de rêve graphique et instinctif, où l'on voit apparaître les spectres d'artistes street-art comme Hell'o Monster, David Shillinglaw ou encore de 2Shy. De la balle. À La Zone, on est vachement fier d'avoir fait cette belle découverte au creux d'un gars que nous croyions connaître et heureux de vous présenter la première exposition de son magnifique boulot.


Vous avez envie d'exposer ?

Nous sommes toujours intéressés par de nouvelles propositions.
N'hésitez pas à nous contacter via ceci :





Ne pas remplir ceci :