Vendredi 6
décembre
2019
19h
Vernissage
de l'expo de Obüs et Nim
Pendant tout le mois de décembre, vous aurez l’occasion de choyer vos rétines en venant admirer les œuvres d’Obüs et de Nim sur les murs de la Zone.

Une expo, deux ambiances.

Le vernissage organisé le 6 décembre vous permettra de discuter avec ces deux jeunes artistes liégeois prometteurs, mais aussi de mettre bien vos oreilles grâce à Tømøyø qui s'occupera du son ce soir-là !

Obüs est un étudiant de Saint-Luc supérieur. Cela fait maintenant sept ans qu’il navigue dans le domaine artistique et qu’il essaie de faire évoluer son travail.

A ses yeux, le plus important, c’est le cheminement artistique et la volonté d’arriver à reproduire ce qui se trouve dans son crâne sur des visuels. Pour le moment, il en est arrivé à un stade où ses projets lui plaisent, raison pour laquelle ses œuvres vont franchir le pas de sa porte. Son travail artistique est essentiellement réalisé par voie informatique grâce à Photoshop, Illustrator et sa tablette graphique.

Les caractères japonais qui caractérisent ses projets signifient réellement quelque chose, tout en laissant volontairement une marge d’interprétation au public. Le travail typographique qui se retrouve sur ses œuvres est né d’une expérimentation de longue haleine, fruit de ses années de graphisme.

N'hésitez pas à prendre contact avec lui sur Instagram ou via Facebook

Nim, quant à lui, réalise des toiles à la peinture à l’huile. Sur ses réalisations, on peut apercevoir des extraterrestres ayant kidnappé des personnes qui représentent les détenteurs de pouvoir qui ont une place importante dans notre société. Ces derniers sont soumis à des expérimentations de la part des aliens qui ont pour objectif de voir ce que ces hommes de pouvoir ont de plus que les autres.

Un message est caché derrière ses œuvres. Ses peintures représentent la surpopulation, les hommes qui deviennent des moutons qui n’ont pas un grand sens de la vie, des parasites qui détruisent la planète et l’endommagent. Son travail est également une réflexion sur la question des créations de l’homme qui finissent par envahir son environnement, comme les bâtiments qui naissent partout pour nous laisser finalement très peu de place.
 

Entrée Libre