Mercredi 12
décembre
2018
20h
32ème mercredi hors emploi
sous forme d’atelier collectif de recherche
auberge espagnole dès 18h

À ce nouveau Mercredi Hors Emploi, exceptionnellement avancé au 2ème mercredi du mois, nous aborderons la 3ème revendication politique de Riposte.cte, peut-être celle qui est moralement, économiquement et idéologiquement la plus subversive.

Pour une inconditionnalité d’allocations de chômage revues substantiellement à la hausse et individualisées.

Avec Brieuc Wathelet, coordinateur et porte-parole de la plateforme TAM-TAM

Qu'entend-on par allocations inconditionnelles, à Riposte.cte ? Vraiment sans condition ? Mais alors accessibles dès la naissance ? Non. A tout qui passe par le territoire ? Non. En complément d'autres revenus professionnels ? Pas tout à fait... À préciser donc.

Puis, à supposer même que cela soit, pas tout à fait mais très peu conditionné, par comparaison avec aujourd'hui en tout cas, comment légitimer et fonder une telle revendication, en période de recul des droits sociaux, à commencer précisément par ceux liés au chômage : obligation de recherche active d'emploi avec contrôles et sanctions accrus, dégressivité généralisée des montants et limitation dans le temps pour les allocations dites d'insertion, forte extension des emplois que l'on ne peut pas refuser (emploi convenable), ... ?

Et puis quels sont les effets plus larges, au bénéfice de l'ensemble des salariés, escomptés, ou du moins recherchés par une telle revendication ?

Un chômage fort pour des salaires forts ! Parce qu’une autre économie est possible !

On en parle à partir d’une présentation préalable par l’équipe de Riposte.cte, puis d’une analyse critique de Brieuc Wathelet , de la plateforme Tam-Tam.
 
Prix libre