Mercredi 11
octobre
2017
20h
20ème Mercedi Hors Emploi
“Faut-il s’opposer à l’uberisation ? “
Mercredi 11 octobre, à 19h
A La Zone, Quai de l’Ourthe, 42, Liège

Pour son 20e “Mercredi Hors Emploi”, Riposte.cte vous invite
à une soirée de discussion collective sur l’uberisation de l’économie ou, dit autrement, sur le développement de l’économie collaborative lucrative…
Ouverture des portes et Auberge espagnole: 18h.

“Faut-il s’opposer à l’uberisation ? “

Nouvelle poule aux œufs d’or pour une économie (un capitalisme?) à la recherche d’un nouveau souffle ?
Libération au bénéfice de tous et de toutes des carcans qu’imposent des codes du travail et un salariat obsolètes, empêchant toute initiative novatrice ?
Retour à un capitalisme primitif fondé sur l’atomisation des travailleurs et sur leur mise en concurrence forcenée ?

Qui gagne ? qui perd ? Faut-il tout prendre ? tout rejeter ? réguler ou interdire ?

Une chose est sûre: si Riposte.cte invite à mener un combat pour “sortir du salariat” comme rapport social d’exploitation et de subordination, avec l’uberisation la droite et les capitalistes qu’elle défend veulent aussi en sortir ? Alors sommes-nous alliés ou radicalement adversaires ?

Pour garantir un débat animé et contradictoire, outre des invités de premier ordre, dont un ou des livreurs de Deliveroo (à confirmer), il y aura, en face, des néo-experts d’une argumentation favorable à cette révolution économique majeure, “à laquelle il ne sert à rien de s’opposer”. Ah bon !?



On creusera les question suivantes:
C’est quoi l’uberisation : ça marche comment (système, caractéristique des contrats, etc) ? distinction entre Blablacar et AirBnb (plateforme où ça se fait du fric mais sans réel boulot, réelle prestation “particulière”) et Uber ou Deliveroo (où ça “embauche” directement et de quelle manière, et sous statut d’indépendant), etc.
Profils et motivations des travailleurs :
Quid motivent des jeunes (étudiants notamment) et moins jeunes (banlieusards notamment) à faire ce genre de boulots (Uber, Deliveroo) ?
Les effets :
Quels sont les effets qu’occasionnent ce type de boulots chez les personnes qui y sont engagées (point de vue financier, santé, précarité individuelle, autres à découvrir …)?
Quelles sont les menaces sur le Droit du travail et la protection sociale, sur les obligations (liées au contrat de travail, à l’assurance-travail, à la cotisation sociale, à la fourniture et à l’entretien du matériel de travail, etc.) et les contraintes (contrôler la qualité du travail=> exercé par les clients) des employeurs ?
En quoi et comment ça rend difficile, voire presqu’impossible l’action syndicale ?
Les résistances et les alternatives (coopératives, services publics, plateforme 2.0) ?

 
Prix libre

Org. : Riposte C.T.E