Vendredi 13
avril
2012
20:00:00
Jucifer (us)
Bastard Of The Skies (Sludge, UK)
Ultraphallus
Goat Vomit
Fondé en 1993 dans l'état de Géorgie aux Etats-Unis, Jucifer est un duo nomade.
De janvier à décembre, chaque année, ils parcourent les Etats-Unis de long en large à bord du mobil home qui leur sert de domicile. Parfois lassés des paysages américains, ils changent d'air et viennent faire un tour en Europe, sans pour autant changer de mode de vie. Depuis leur premier enregistrement "Nadir", fortement influencé par les Melvins, récemment réédité, Jucifer fait partie des pionniers d'un genre qu'on qualifierait aujourd'hui de "sludge". Mais ce genre de classification est bien trop réductrice pour qualifier un groupe qui, après près de 20 années d'existence, a toujours réussi à se renouveler en mélangeant des influences qu'on pourrait croire inconciliables. Leur discographie est là pour en attester: du rock alternatif au sludge en passant par le grind, la musique du groupe est à l'image des personnalités qui le composent: ouverte. Jucifer fera étape à Liège pour la troisième fois avec comme toujours l'envie de partager l'énorme énergie qui les caractérise sur scène.
A ne pas manquer!

Compagnons de route de Jucifer pour quelques dates en Angleterre, Bastard Of The Skies prolongera l'expérience avec une seule et unique date sur le continent européen. L'occasion de découvrir ce quatuor originaire de Blackburn qui possède un son crasseux sans pour autant négliger la mélodie et qui revendique des influences comme les Melvins, Electric Wizard, Harvey Milk ou Godflesh. Après une première démo sortie en 2007 les Anglais ont sorti en 2010 leur premier album "Ichor! Ichor!",  qu'ils présenteront à la Zone.

On se passerait bien volontiers de vous présenter Ultraphallus, le groupe chiant à décrire par excellence. C'est qu'Ultraphallus n'aime pas les cases. Ils préfèrent les expérimentations, les mélanges (et se branler, aussi!). Au départ fort influencé par les Melvins (encore et toujours), le groupe n'a cessé d'évoluer et de se démarquer de cette référence pesante pour acquérir un style plus personnel et laisser une part plus importante aux côtés atmosphériques et expérimental de leur musique. Le quatuor liégeois n'en a pas pour autant laissé tomber les gros riffs tantôt lents et hypnotiques, tantôt plus directs, qui le caractérisent.

C'est Goat Vomit qui débutera les hostilités. Clairement le plus radical et le plus rapide des groupes de la soirée, les Liégeois pratiquent un death-grind aux accents crust particulièrement efficace. Avec un tel rouleau compresseur en guise de zakouski, vous serez mis dans le bain direct, dépucelage acoustique garanti! Espérons juste que l'absence d'urinoirs sur la scène de la Zone ne déstabilisera pas le groupe.
 
8€