Vendredi 4
mai
2012
19:00:00
Ce concert est complet !
Exposition Collective sur le thème "Voodoo Rhythm Records"
Reverend Beat-Man (ch)
Cheap Killers
Mama Rosin (ch)
dj Al & Ben Plastic
Vernissage de l’exposition collective sur le thème "Voodoo Rhythm Records".
Suite à un appel lancé auprès de dessinateurs et illustrateurs proposant de participer à une exposition collective ayant pour thème le label Voodoo Rhythm Records (la maison de disques suisse que Beat-Man a créée en 1992), une vingtaine de dessinateurs ont répondu présent.

Citons, sans ordre particulier, Fifi, Parrondo, Jampur Fraize, Pic Pic André, Jurg, Gordon, Sisca, Phil, Yves Budin, P'tit Marc, Michel Constant, Béa, Jean Bourguignon, Det, Burt, Odrè, Romuald Reutimann, Fred Braive, Cravat et Bada, Chaps, Rasta Raf, Taga, Cecily, Toshi, Chaps et peut-être d'autres...
On attend une odeur de blues, garage, rockab, surf, cajun !

@@9

Pour certains, le rock 'n' roll, c'est un truc marrant. Pour d'autres, c'est un choix de vie. Pour le Reverend Beat-Man, auteur, compositeur et interprète, c'est carrément une religion !

Avec un pied fermement planté de chaque côté de la ligne qui sépare le ciel et l'enfer, ceux qui sont sauvés des damnés, le révérend Beat-Man baptise les amateurs de musiques obscures dans une rivière de son cru, offrant à ses nombreux auditeurs un sacrement de rock primitif, une poubelle gospel, un folklore surréaliste, et du blues sauvage.

Ce prédicateur effrayant de la Parole Rock'n'Roll aux yeux de feu et de soufre joue de la guitare en fusion, tape sur la batterie avec des pieds très compétents, et pousse une voix graveleuse qui sonne presque comme une combinaison de la dépression de l'époque du blues de Blind Willie Johnson et des trucs plus roots et sombres encore…

En plus de tourner partout, et d'être présent sur plusieurs compilations, le Reverend a une production discographique importante. D'abord Lightning Beat-Man, avec ou sans les Monsters. Sous le nom de Reverend, il y a 3-4 albums essentiels pour bien se recueillir chez soi…

Avec son costume noir et son col sacerdotal, il prêche à son auditoire de ne pas d'aller en enfer, mais nous parle de ses propres expériences de l'enfer, et sa longue et folle route vers la lumière. Ce sont des hymnes de clubs de striptease et des sermons au whisky et à la cigarette qu'il sert à ses auditeurs.

Avant l'entrée sur la scène du Reverend, deux groupes vont affuter votre ferveur.
Mama Rosin viendra directement des Alpes Suisses juste pour nous mettre en condition avec leur musique cajun. S'il fallait deviner d'où ils viennent en écoutant leur musique, notre idée serait qu'il s'agit d'un groupe de Louisiane. Banjo cajun, accordéon cajun, énergie cajune. On les avait vu il y a à peu près deux ans, et le sol de la salle avait rougi sous le frottement des pieds des danseurs.

Et il y aura aussi Les Cheap Killers, qui sont carrément du bâtiment puisqu'ils répètent à la Zone. Blues gras, rock 'n' roll qui sent la gnôle, énergie et racines, boogie groove. Un mélange entre Keith Richards quand il est frais et Robert Johnson. Guitare, batterie, harmonica/clavier. Pas de doute, c'est pur.

Plus d'info en nous contactant et préventes par virement (www.lazone.be/beatman) ou à la zone (bureau pendant la semaine, et distro pendant les concerts). Précipitez-vous, parce que le compte en banque à tendance à fumer. En cas de sold out, l'extrait de compte fera référence et nous ne prendrons que les premiers qui ont fait le virement. N'oubliez pas de mettre une adresse mail en communication pour que nous confirmions que vous avez vos places.

Une dernière chose, rendons à James G. Carlson ce qui lui appartient. La description du Reverend trouvée sur le site www.nodepression.com/profiles/blogs/oneman-band-series-reverend était si stylée qu'on l'a librement traduite et adaptée, ce qui a donné le début de cet article. Nous espérons qu'il ne nous en voudra pas...
 
8€

Org. : La Zone