Samedi 1
janvier
1994
20h
Bulletin Complet de janvier 1994
News - News - News
Si vous voulez, en premier lieu, en savoir plus sur la situation actuelle de La Zone, tournez rapidement les pages pour assouvir votre curiosité !! Par contre si vous vous sentez l'âme à flâner, restez ici car on va plutôt discutailler sur ce mois de Décembre (qui pour vous, qui me lirez maintenant, vient de se terminer et qui pour moi, au moment ou je vous écris, se termine).

Pour venir voir W.O.O. et Mercury 4°F, vous n'étiez pas fort nombreux (comme prévu). Par contre, pour les trois autres concerts du mois, il y a eu au minimum 100 personnes et de super bons moments à vivre, écouter ou voir.

Back To The Planet : GENIAL!!! Un reggae très mélodique, aux sonorités très psychédéliques avec un light show tout en couleurs. Et la voix: Houlalalala !!!
Pour le concert de Hiatus and friends, incident de départ qui faillit tourner en catastrophe. Peau de la grosse caisse trouée et rien pour la réparer!! Finalement une solution et un concert qui commence fort tard.

Pour Pitch Shifter, un son super loud, un light show qui privilégiait les images chocs. Personnellement, je ne suis pas parvenu à rentrer "dedans" mais à entendre les réactions autour de moi, ce fut d'enfer, très intense.

Et prochainement ??
Janvier vous proposera une programmation très variée. Punk rock "français", reggae avec des copains de Citizen Fish et soirée très "hippie" avec les babas cool de Moonflowers.

Dans notre numéro de Décembre, nous vous avions parlé de Barmarket pour le 19/01. Pas de chance mais c'est trop cher pour nous (en semaine en plus).

Concernant Victims Family, la salle a été jugée trop petite par le "tourneur" hollandais.
Mais n'ayons pas trop de regrets car on vous annonce le retour de Dog Faced Hermans (le 12/02) et The Ex pour plus tard (à fixer).

En espérant que l'an qui vient sera moins sanglant,
qu'il y aura moins d'exclusions,
de famines,
de pollutions,
moins de ceci et de cela...
En espérant qu'elle sera plus conviviale,
plus agréable, plus de ceci ou de cela...
La Zone vous souhaite à tous et toutes ses meilleurs voeux pour 1994

Ouverture des portes : 21H00
Ven.7 : Tremplin promo : Peek A Boo (B) + Bloody Minded (B)
Entrée gratos - Carte de membre : 50 frs

Sam.15 : Dow Jones Et Ses Bourses (B) + Disgrace (F) + W.A.Q (B)
150 frs - Carte de membre : 50 frs

Ven.21 : Moonflowers (UK) + Fellowship (B)
200 frs - Carte de membre : 50 frs
En collaboration avec Indica Production


Tremplin : Peek A Boo - Bloody Minded
Peek A Boo ?? Une nouvelle marque de sweat shirts ? de planche à voile ? Surement pas vu que cela se trouve dans notre programmation. C'est un groupe provenant de Bruxelles composé de 2 mecs + guitare + bass + boite à rythmes, qui s'auto-mixent sur scène, qui veulent nous faire croire qu'ils ne se prennent pas, au sérieux mais qui nous fourguent une zique bien foutue. L'influence "New Wave" est indéniable, mais pas uniquement, les mélodies sont accrocheuses, une belle voix en plus. Et qui nous annoncent un répertoire qui aurait fortement évolué par rapport à la K7 démo que nous avons reçu en début d'année.

Originaire du Hainaut Bloody Minded est un trio (bass + drums + guitare-vocal) qui existe sous sa forme actuelle depuis 92. Si l'on veut parler de leur musique, ils nous disent qu'ils proposent un rock tantôt underground, tantôt ...!? À l'écoute de la K7, une rythmique très énergique, une guitare saturée et des mélodies où l'influence de la New Wave a laissé de nombreuses traces, par contre un morceau comme Lisa's cries est vachement excitant, qui me fait penser à de la musique hindoue!!
Réouverture très mélodique pour l'an 1994!

Dow Jones Et Ses Bourses - Disgrace - Wolfgang Amadeus Quicampoix
Un groupe qui provient de nos vertes ardennes, enfant illégitime des ébats de Papa Binamé et de Maman Passwar. Cet affreux rejeton de retour en nos murs : Dow Jones Et Ses Bourses. Mélangeant allégrement des styles musicaux aussi divers que Noise, Ragga, Trash ou le bal musette, n'hésitant pas à user (ou abuser) d'une trompette pour introduire une ambiance de derrière les casernes, un groupe qui dégage une ardeur peu commune pour nos régions.

Originaire de la région de Douai (F) le groupe Disgrace s'est formé en 1984 mais n'a réellement commencé qu'en 1986. En 1990, split du groupe qui n'avait plus de local de repet. De cette époque, il reste une K7 et EP. Redémarrage en 91 avec depuis un nouvel EP plus deux participations à des compils. Voila pour la bio. Question zique, ambiance 1977 assurée. Du bon punk hard core qui pête dans tous les sens. Des riffs bien saignants avec des solos ravageurs. Des textes "engagés" en anglais dont on retiendra Pig Nation.

Autre groupe originaire de la même région, Wolfgang Amadeus Quincampoix alias W.A.Q. est issu du split de Gloubiboulga, formation mythique de Douai (?!). Formé de 2 guitares + bass + boite à rythmes, ce groupe ne peut renier des influences très "françaises" tel que les feux Béruriers Noir ou Ludwig Von 88. Rassurez vous, ce n'est pas un simple clone des précédents. Rock minimaliste à souhait avec d'autres influences tel que le Raggamuffin, cela vous rentre dedans à fond la caisse. Amateurs de pogos, affutez vos crêtes !!!! Avec des textes oscillant continuellement entre dérision et revendications.

A.O.S. 3 + Party Reggea
En provenance de Sunderland (UK), A.O.S. 3 s'est formé en été 90. Des influences qui prennent racines dans le reggae, Ragga, dub, mais aussi le ska ou le punk. A placer dans la même veine que Citizen Fish mais leur présence au coté de Radical Dance Faction ou Back To The Planet dans des concerts montre un côté très "dance" que leur procure la présence de "keyboards" et d'un "noise generator" qui introduisent ainsi des influences que l'on appelle aujourd'hui de "psychédéliques". Question paroles, le groupe y attache énormément d'importance. A.O.S. 3 se définit comme un groupe politique. Leurs paroles nous interpellent sur de très nombreux problèmes de notre société. Ils y apportent une vision et analyse anarchiste mais pas question de virer dans la dépression avec eux. Pour eux, il faut danser, sauter, prendre son pied et émettre de bonnes vibrations tout en écoutant des paroles qui un sens. Ils ne cherchent pas à "convertir" mais veulent aider à réfléchir.

Moonflowers + Fellowship
Soirée spaced out en perspective avec les Anglais de Moonflowers, une bande de joyeux hippies, illuminés par une zique qui dégèlerait les plus frileux. Pas de barrières avec du space-funky-groovy-punk mais aussi blues-folk-reggae et acid rock. Pour ceux qui ont déjà eu l'occasion de les voir sur scène, c'est, d'après eux, totalement délirant.

Des nouveaux venus sur la scène musicale liégeoise: Fellowship. Formé par de très jeunes musiciens, le groupe ne peut renier d'être fortement influencé par un groupe tel qu'Ozric Tentacles. Cela nous vaudra un Space Rock qui pourra faire planer les neurones de pas mal d'entre vous tandis que les influences Dub et autres vous feront sautiller.


What's Up ?
Que c'est-il passé durant le mois écoulé, depuis que la ville de Liège nous a refusé le "permis d'exploiter" pour la salle ?

- Nous avons introduit un recours auprès de la députation permanente de la province de Liège. À cet effet, nous avons constitué un dossier reprenant une critique des différents reproches qui nous sont faits ainsi que des informations sur les travaux, démarches, etc... Affaire en cours

- Nous avons contacté la presse régionale pour les informer de notre situation. Articles dans les principaux journaux locaux, passage à la radio, à la télé. Nous avons eu "bonne presse". La question est posée : “Veux-t-on fermer un des rares lieux ouvert aux cultures alternatives?"

- Par l'intermédiaire de la FISC (fédération des maisons de jeunes à laquelle nous sommes affilié) de multiples contacts sont pris pour défendre le dossier à la ville et à la province et pour assurer la continuité de nos activités.

- Nous avons contacté également le pouvoir local où, suite à la campagne de presse, avons été contacté par certains d'entre eux.

- Tout cela a finalement aboutit à une rencontre entre des représentants de La Zone et des responsables de la ville de Liège. Une entrevue ou nous avons enfin pu faire connaître nos arguments concernant les a priori sur base desquels la première décision avait été prise.

- Le jeudi 16 le collège échevinal de Liège nous a finalement accordé une autorisation provisoire de trois mois assortie d'une convention concernant les problèmes de cohabitation avec le voisinage.

- Le mardi 21 une visite des lieux a été effectuée par le service régional d'incendie et par le service sécurité et salubrité de la ville de Liège pour s'assurer de la salubrité et la sécurité du lieu.

- Pour le SRI, au niveau incendie pas de problème pour donner un avis favorable APRES une vérification, par un organisme agrée, des installations de gaz et électricité.

- Pour le service de la salubrité, certains points non conformes sont mis en avant (la porte d'entrée, la hauteur des pièces(?!) notament. Un avis plus précis devra nous être fourni ainsi que des propositions à mettre en place. Une mesure des "bruits" chez les voisins nous est également proposée.

Vos réactions
Dans le dernier bulletin, nous avons glissé en dernière minute une pétition. Pas de mots d'explication mais vous avez été très très nombreux à comprendre au quart de tour. Vous êtes des dizaines (plusieurs) à nous renvoyer la pétition. Signée par vous uniquement, par quelques copain(ine)s, ou bien certains plusieurs exemplaires photocopiés.

C'est vraiment très chouette. Cela nous fait chaud au coeur de voir que parmis vous, il y en a pour qui La Zone c'est très important. Merci aussi pour tous les signes d'encouragement. Merci aux groupes, assos' qui nous ont apportés leurs soutiens.

Actuellement, un millier de signatures nous sont parvenues ainsi que des dizaines de lettres de soutien. Il faut continuer à nous envoyer celles-ci car nous n'avons obtenu actuellement qu'une autorisation provisoire. C'est une bonne nouvelle mais nous serons pleinement rassurés lorsque nous aurons l'autorisation définitive.

La pétition est le reflet de votre de votre intérêt pour les problèmes rencontrés par notre assos et que cela ne se passe pas dans l'indifférence.

Zone aids
Un autre volet du dossier : le fric.

Une estimation, non encore exhaustive, nous fait dire que cette "histoire" va coûter au minimum environ 30.000 Frs. Frais d'avocat et administratif (photocopies, lettres, etc... ). Frais de contrôle (faire contrôler les installations = payer pour le faire). Et s'il y a des travaux complémentaires ? !

Vraisemblablement nous allons organiser le week-end de février un "Zone aid", un concert de soutien.
Avis aux groupes qui lisent ces quelques lignes ?!
 

Org. : ZoneConcerts